Bleu éperdument_Kate Braverman

Mot de l'éditeur

Elles sont le plus souvent seules, fragiles, à bout de nerfs ou sous influence et, à la quarantaine, mélancoliques voire désespérées. De Beverly Hills aux appartements anonymes de quartiers déclassés, parfois filles-mères, elles fréquentent les Alcooliques Anonymes, se confrontent à l’irréparable ou attirent des hommes qu’elles auraient mieux fait d’éviter.

En une langue sensuelle et luxuriante, Bleu éperdument raconte l’abîme intérieur de quelques femmes de Los Angeles à l’approche d’un millénaire « dépourvu d’illusions ».

Ce qu'en dit la presse :

"Kate Braverman, le retour de Médée" par Claro, sur son blog Le Clavier cannibale

"Tout feu tout femme" par Blandine Rinkel, sur le blog La Rondeur des jours. Article republié dans Le Matricule des anges.

"Les Choses qu'on brûle le plus de dire" par Fabrice Colin, sur son blog please follow the golden path.

Très belle note de lecture sur le blog de la librairie Charybde.

Pour lire un extrait, c'est ici.

Plus d'informations sur le site de Quidam éditeur.

Lire la bio de Morgane Saysana.

Liste des publications.