Mot de l'éditeur :

La Véritable histoire de la mort d'Hendry Jones - Charles NEIDER Pour Doc Baker, le shérif Longworth est un menteur et son livre une infamie. Parce qu'il fut son dernier compadre, lui connaît la vérité de la bouche même du Kid. La « Guerre du comté de Lincoln », l'évasion spectaculaire de la prison de Monterey (Californie), mais aussi la raison pour laquelle le môme reprit la piste du nord, vers son destin. Quant à ce qui s'est vraiment passé le soir de son exécution, la véritable histoire de la mort d'Hendry Jones, seul le Doc peut le raconter.

Charles Neider décrit si magnifiquement les derniers mois de la vie de Billy the Kid que Marlon Brando se passionne pour le roman et en achète les droits d'adaptation. Il incarnera le Kid – Karl Malden sera Dad Longworth (Pat Garrett) – et assurera la réalisation du film après les abandons de Peckinpah et Kubrick. Unique film de Brando en tant que réalisateur, La Vengeance aux deux visages (1961) aura « bien mérité de devenir un classique underground, un film culte », comme le dit Neider.

(Roman traduit de l'américain en collaboration avec Marguerite Capelle pour les éditions Passage du Nord-Ouest.)

Extraits :


« On l’aimait pour tout un tas de raisons. Certains parce qu’ils le craignaient, d’autres parce qu’ils l’admiraient, d’autres encore parce qu’ils le haïssaient. Mais je crois que la plupart étaient attirés par son incroyable bonne fortune. On ne pouvait pas s’empêcher de se demander comment c’était possible d’avoir autant de veine. J’ai entendu des gens dire que ce genre de chance, ça n’arrivait qu’une fois tous les cent ans, et que quand ça arrivait, il n’y avait rien qui puisse en infléchir le cours. D’autres disaient qu’il n’y a que les enfants pour être aussi vernis, les mêmes qui plus tard diraient que le Kid n’était plus un gamin. Il n’était qu’un jeune garçon quand on l’a affublé de ce sobriquet, et il était temps qu’il s’en trouve un autre car toutes ces années l’avaient changé, mais il est mort avec ce nom et il l’aurait gardé même s’il avait vécu quatre-vingt ans. »

« Nous l'avons inhumé près de l'arbre fantôme, au plus haut des falaises de la Punta del Diablo. Ce matin de juillet 1881, les cris des lions de mer s'unirent aux pleurs de tous ceux qui aimaient le Kid. Même Dad Longworth semblait incrédule. Il venait pourtant d'abattre le plus célèbre des hors-la-loi mais n'osait encore songer à sa notoriété future, au livre qu'il écrirait sur la véritable histoire d'Hendry Jones. »

Ce que la presse en dit :


Macha Séry en parle dans son article "Billy the Kid sans Pathos", paru dans Le Monde des livres le 19 juin 2014.

Le chroniqueur/éditeur Mikaël Demets en donne un beau compte-rendu sur son – non moins beau – blog bibliophile L'Accoudoir.

Le blog vagabond Au Mont d'Ottans a aussi aimé La Véritable Histoire de la mort d'Hendry Jones.

Lire la bio de Morgane Saysana.

Liste des publications.